Logo_quadri_ss92.png
Logo_typo_seule.png

Le Salon des clubs et de l’innovation a connu sa quatrième édition le 27 novembre dernier au centre du comité de Rueil. Son thème concernant « les évolutions des politiques locales, et ses impacts sur le sport et nos clubs » a pu paraître un peu sibyllin.

 

Nous sommes effectivement en droit de nous demander pourquoi le sport devrait être touché par des transformations qui ne se situent pas, à priori, dans son champ de compétences.

La clé de compréhension réside dans le fait qu’en France, 92% des clubs de tennis sont installés sur des terrains appartenant aux collectivités et que nombre d’entre elles ont désormais décidé de ne plus être de simples observateurs passifs. Les principales raisons expliquant ces changements notables ont pu être identifiées :

  • La crise sanitaire qui a mis au premier plan la problématique de la santé de la population. Les Villes considèrent désormais que ce sujet fait partie des politiques publiques et que le sport en est une des composantes,

  • La diminution de leurs dotations financières qui les pousse à rechercher de nouveaux partenariats, et pourquoi pas privés, tous secteurs confondus,

  • Le souhait que l’ensemble des équipements publics sportifs profite à toute la population et qu’ils soient faciles d’accès, c’est-à-dire avec le moins de contraintes possible .

 

Tout ceci décrit une nouvelle approche dont nous devrons tenir compte pour encore améliorer notre collaboration historique avec la Ville.

Pour partager sur ces sujets majeurs, une trentaine de clubs avaient fait le déplacement à Rueil. Après une table ronde lancée par Pierre MESSSERLIN, expert des politiques sportives publiques, deux Présidents de clubs concernés par ces phénomènes : Arnaud MAILHE de Suresnes et Alexis MOUSSINE POUCHKINE de Meudon ont associé leur voix à celle de Stéphane COCHEPAIN, Elu local à Clichy, qui a pu apporter la vision des Collectivités.

 

Trois ateliers de réflexion ont été autant de déclinaisons de cette même problématique : de la formation vers l’école de tennis citoyenne, le club de tennis une ressource pour la Ville et sa population et mon club dans la relation numérique avec sa communauté sportive et sa ville.

 

Les conclusions de cette journée bien productive figurent sur le document de synthèse accessible ici ou le document complet accessible ici.