COMMUNICATION & RESEAUX SOCIAUX

Dans cette page, vous retrouverez les différents logos (Comité des Hauts-de-Seine, Ligue Île de France, FFT) qui pourrons vous être utiles lors de vos communications.

Un chapitre sur les réseaux sociaux y figure également. Il comporte un "abécédaire" des principaux réseaux utilisés.

COMMUNICATION & RESEAUX SOCIAUX
 

Logos à télécharger

FFT_COMITE_HAUTS DE SEINE_2L_FD_BL_RVB.p
FFT_COMITE_HAUTS DE SEINE_2L_FD_BL_M.jpg

Logos du Comité HdS, png.

Logo_Fédération_française_de_tennis.svg.

Logo FFT, png.

ligue_idf_cmsr.png

Logo de la Ligue Île de France, png.

Pour consulter la charte graphique officielle de la Fédération Française de tennis, cliquez ici.

 

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont toujours plus nombreux. Deux tiers des internautes français en sont des usagers réguliers : 31 millions sont actifs sur Facebook, 12,8 millions sur Twitter et 10 millions sur Instagram. A raison d'une heure trente par jour en moyenne. Champions du mélange entre vie privée et vie professionnelle, ces sites se révèlent de puissants outils d'échanges et de contacts.

Vous trouverez ci-dessous comment mieux comprendre ces réseaux en fonction de vos besoins et du publics ciblés :

FACEBOOK : Pour des échanges tout-terrain

Page personnelle et contacts professionnels : tout se mélange sur le géant des réseaux (1,7 milliard d'utilisateurs dans le monde). La grande force de Facebook réside dans la diversité des contenus partagés. On y trouvera des contributions professionnelles, la dernière formation suivie ou les photos d'un déplacement à l'étranger, mais aussi des informations et des vidéos plus légères, voire humoristiques, sur les passions et les loisirs de l'utilisateur. L'ambiance y est bien moins formelle que sur LindekIn.

Les échanges y sont spontanés et immédiats. La plupart des inscrits y passent plusieurs fois par jour, les messages sont lus très vite.»

Les plus prudents gèrent deux comptes : un privé et un professionnel. les contacts peuvent être organisés par listes de diffusion et les publications ne s'adresser qu'à certaines d'entre elles. Facebook fonctionne avec un algorithme complexe qui décide de qui voit quoi, en fonction de ses clics et de ses «like».

TWITTER : Pour multiplier les contacts

Twitter permet de partager rapidement de l'information en rapprochant des personnes d'un même milieu ou aux centres d'intérêt communs.

Suivez les twittos (les utilisateurs) qui vous intéressent pour nourrir votre veille personnelle. Puis essayez, à votre tour, d'être pertinent dans les liens et les contenus que vous postez. Votre e-réputation progressera et votre réseau grandira en proportion.

Ici aussi, la prudence s'impose : tout est public et la viralité (la transmission d'un utilisateur à l'autre) est parfois impressionnante. Vous écrivez à vos risques et périls.

INSTAGRAM : Pour faire sa pub en images

L'appli, qui revendique 500 millions d'utilisateurs actifs dans le monde en 2016 (10 millions en France), a dépassé Twitter et Google+. Pas moins de 70 millions de photos y sont postées tous les jours.

Une photo est 60 fois plus «engageante» (c'est-à-dire qu'elle suscite 60 fois plus de «like» ou de commentaires) qu'un post sur Facebook.

Instagram est monté en puissance car on communique aujourd'hui beaucoup par l'image.

A l'époque du selfie roi, Instagram permet aussi de se faire remarquer !

Seule condition : avoir quelque chose de vraiment intéressant à montrer. Évitez les photos de vacances et restez cantonné à un univers professionnel.

SNAPCHAT : Pour créer un événement live 

L'application (150 millions d'utilisateurs dans le monde) est surtout populaire parmi les adolescents et les jeunes adultes, beaucoup moins chez les professionnels. Elle est utilisée pour envoyer des messages et des photos qui s'autodétruisent quelques secondes après leur réception. Et désormais les live stories étendent ce système de partage/destruction aux vidéos.